La gale : causes, symptômes et traitements

Sommaire

Fréquente et très contagieuse, la gale est une maladie qui touche tous les milieux sociaux. En milieu collectif, elle peut être responsable d'une épidémie. Il existe plusieurs formes de gale. Sans traitement, certaines complications sont à craindre.

Gale : une maladie parasitaire

La gale est une maladie de la peau due à un parasite, le Sarcoptes scabiei hominis ou sarcopte de la gale qui n'est autre qu'un acarien dont les particularités sont les suivantes :

  • Il mesure moins de 0,5 mm. Il est donc invisible à l’œil nu.
  • Le sarcopte femelle creuse un sillon dans l'épiderme, la couche superficielle de la peau.
  • Elle y dépose ensuite ses œufs.
  • L'éclosion se fait en moins de 5 jours.
  • En 3 semaines les larves deviennent des sarcoptes adultes.
  • Les parasites résistent aux savons et à l'eau tiède mais succombent dans une eau à plus de 55 °C.

La gale est une maladie :

  • extrêmement contagieuse;
  • principalement caractérisée par de sérieuses démangeaisons, réaction immunitaire contre les parasites.

Différentes formes de gales

Selon l'âge, le sexe et l'état de santé du patient, la gale peut présenter des caractéristiques différentes. Ainsi, il existe plusieurs formes de gales, à savoir :

  • la gale commune(forme la plus fréquente) :
    • une dizaine de sarcoptes de la gale seulement ;
    • sillons repérables entre les doigts ;
    • démangeaisons sur les mains, les pieds, le corps, le cuir chevelu ;
  • la gale profuse :
    • quelques dizaines à une centaine de sarcoptes de la gale ;
    • cuir chevelu, tronc, torse sont atteints de lésions ;
    • forme de gale surtout contractée par les personnes d'âge avancé à la santé fragile ;
    • peut faire suite à un traitement de l'eczéma ;
  • la gale norvégienne ou gale hyperkératosique :
    • parfois plusieurs milliers de sarcoptes de la gale ;
    • infection pouvant devenir chronique ;
    • ne démange pas ou n'entraîne que de légères démangeaisons ;
    • des squames apparaissent sur les fesses, les mains et les pieds, le tronc, le visage, le cuir chevelu ;
    • ressemble à un eczéma du fait de la présence de plaques rouges ;
    • le patient présente des ongles épais et jaunes ;
    • forme de gale constatée chez les personnes d'âge avancé, immunodéprimées ou en état de grande maigreur ;
  • La gale du nourrisson :
    • cuir chevelu, pieds et mains présentent des vésicules ;
    • nodules repérables au niveau des organes génitaux et/ou des aisselles ;
    • possibilité de surinfection de la peau.

Gale : mode de transmission

La gale se transmet par contact physique. Ainsi peut-on dire que :

  • La gale peut se transmettre par une poignée de main.
  • La gale est une IST (infection sexuellement transmissible).
  • Le risque de transmission de la gale est d'autant plus élevé si le contact avec la peau d'un sujet infecté est de longue durée ou si le milieu ambiant est humide et chaud.

Gale : traitement

Il est indispensable de traiter la gale pour éviter les risques de contagion, voire d'épidémie en milieu collectif, comme les foyers et les écoles par exemple, mais aussi pour limiter les complications. En France, le traitement doit être oral et local, soit :

  • oral : traitement médicamenteux à base d’antihistaminiques qui permet d'enrayer les manifestations allergiques ;
  • local :
    • applications de lotions acaricides : à n'appliquer sous aucun prétexte sur les muqueuses, les parties génitales, les yeux et la bouche ;
    • applications de vaseline salicylée dans le cas de la gale hyperkératosique avec présence de croûtes.
    • l’efficacité des traitements locaux reste limitée, d’autant que des résistances font leur apparition.

Dans tous les cas, le traitement de la gale repose aussi sur la désinfection quotidienne :

  • des vêtements ;
  • du linge de table ;
  • du linge de lit ;
  • du linge de toilette ;
  • de l'environnement de la ou des personne(s) atteinte(s).

Pour approfondir le sujet :