Sommaire

La maladie de Grover est une pathologie de la peau qui touche essentiellement les adultes, et plus particulièrement les hommes de plus de 40 ans. Aussi nommée dermatose acantholytique transitoire ou dermatose acantholytique passagère, cette maladie est caractérisée par l'apparition de taches rouges localisées majoritairement sur le thorax, l'abdomen et le dos. Faisons le point sur cette maladie de la peau.

Les symptômes de la maladie de Grover

La maladie de Grover est une dermatose qui se manifeste par des éruptions cutanées. Ces dernières sont généralement localisées sur le tronc et essentiellement au niveau du thorax, de l'abdomen et du dos. Ces éruptions cutanées peuvent être regroupées, dispersées, et de taille différente. Elles peuvent également se présenter de différentes façons. On peut notamment constater :

  • Des lésions érythémateuses, c'est-à-dire qu'elles se manifestent sous la forme d'une rougeur sur la peau ;
  • Des lésions papuleuses, c'est-à-dire des lésions cutanées ou papules qui se présentent en relief, sous forme solide et qui ne contiennent pas de liquide ;
  • Des lésions papulovésiculeuses, c'est-à-dire des lésions cutanées en relief, pouvant contenir ou non du liquide ;
  • Des lésions papulokératosiques, c'est-à-dire des lésions cutanées en relief, sèches, dures et rugueuses ;
  • Des lésions prurigineuses, qui provoquent des démangeaisons.

En cas de démangeaisons, ces lésions peuvent se développer en cloques.

Les causes de la maladie

La maladie de Grover est une dermatose acantholytique, c'est-à-dire qu'elle est due une dislocation des cellules de la couche moyenne de l'épiderme. Si l'origine précise de ce phénomène reste encore méconnue, la communauté scientifique a émis plusieurs hypothèses : ces lésions pourraient notamment être dues à une transpiration excessive, une chaleur extrême ou une peau très sèche. D'autres chercheurs s'accordent à dire que la maladie de Grover pourrait être causée par des expositions excessives au soleil. Enfin, d'autres hypothèses laissent à penser que cette affection de la peau pourrait être un effet secondaire à la prise de certains médicaments.

Lire l'article Ooreka

Comment diagnostiquer et traiter la maladie de Grover ?

Diagnostic de la maladie de Grover

Le diagnostic est réalisé au cours d'un examen clinique par un dermatologue. Afin de confirmer le diagnostic, un examen histologique peut être mis en place. Cet examen consiste à prélever des tissus à des fins d'analyse.

Traitement de la maladie de Grover

Il n'existe actuellement aucun traitement spécifique pour la maladie de Grover. Seuls des traitements symptomatiques peuvent être prescrits afin de limiter les désagréments de la pathologie. Parmi ces traitements, le dermatologue peut notamment prescrire :

  • Des dermocorticoïdes, c'est-à-dire des crèmes, des pommades ou encore une lotion à base de cortisone comme l'hydrocortisone, afin de calmer les démangeaisons ;
  • Des crèmes hydratantes pour lutter contre la peau sèche.

La maladie de Grover est dite transitoire ou passagère car les lésions régressent naturellement sans laisser de séquelles au bout de quelques semaines, voire quelques mois. Néanmoins, les éruptions cutanées peuvent parfois persister de 6 mois à un an avant la régression totale des lésions.

Durant les années qui suivent le développement de la maladie de Grover, des récidives sont possibles. Il convient de prendre certaines précautions pour limiter le risque de récidives. Il est notamment conseillé d'éviter l'exposition au soleil, ainsi que toute situation pouvant engendrer une sudation excessive.

Consulter la fiche pratique Ooreka