Sommaire

Le granulome annulaire apparaît souvent sous la forme d'un cercle de bouton qui s'agrandit progressivement. Cette maladie cutanée, encore mal comprise, reste sans gravité et évolue de manière favorable sur le moyen terme. Découvrons-la plus en détail.

Granulome annulaire : symptômes

Le granulome annulaire est une maladie de peau bénigne caractérisée par l'apparition de petits boutons regroupés en anneau. Il survient plus fréquemment chez les femmes que chez les hommes, chez des enfants ou de jeunes adultes.

Les lésions présentes en cas de granulome annulaire sont des papules ou des nodules de petite taille, des masses arrondies et fermes ne contenant pas de liquide. Les plaques qui apparaissent sur le corps sont de couleur chair, rougeâtre ou violacée et sont visibles le plus souvent au niveau :

  • des doigts ;
  • du dos des mains ou des pieds ;
  • des chevilles ;
  • des genoux.

L'anneau de boutons s'étend progressivement de manière centrifuge (le bord extérieur s'agrandit progressivement) et peut atteindre 5 cm de diamètre. En général, seules une plaque ou deux sont présentes. Ces lésions peuvent provoquer de légères démangeaisons mais seulement au début de l'éruption, et ne sont pas douloureuses. Leur principal désagrément est ainsi d'ordre esthétique.

Les différentes formes de granulome annulaire

Cette forme localisée est la plus courante, mais il en existe d'autres :

  • le granulome annulaire généralisé : de nombreuses lésions apparaissent sur le corps (notamment au niveau du tronc), sans forcément former d'anneaux. Il survient chez l'adulte ;
  • le granulome annulaire profond : il est plus fréquent chez l'enfant, se manifeste essentiellement au niveau des mains et des pieds. Les boutons présentent un petit creux en leur centre. La maladie est souvent plus marquée l'été que l'hiver ;
  • le granulome annulaire sous-cutané : également plus fréquent chez l'enfant, les boutons sont de taille importante. En plus des mains et des tibias, ils peuvent apparaître au niveau du cuir chevelu, du contour des yeux et des fesses.

Origine du granulome annulaire

Les raisons conduisant à la survenue du granulome annulaire ne sont pas encore élucidées. Il semble survenir plus fréquemment :

  • chez des personnes souffrant de certaines maladies comme le diabète de type 1, certains cancers (cancer du sang par exemple) ou de maladies infectieuses (VIH, varicelle, herpès...) ;
  • après une piqûre d'insecte ;
  • suite à de petits traumatismes ;
  • après une exposition à des rayons UV ;
  • après la prise de certains médicaments comme l'allopurinol (contre les crises de goutte) ou le diclofénac (un anti-inflammatoire non stéroïdien utilisé en cas de problèmes articulaires), ou une vaccination contre l'hépatite B.

Traitement du granulome annulaire

La maladie évolue sur plusieurs mois puis disparaît de manière spontanée, même sans traitement. La forme localisée dure en général deux ans au maximum, les formes généralisées peuvent persister plus longtemps.

Les approches thérapeutiques utilisées reposent sur des méthodes locales :

  • sur l'application de crèmes à base de corticostéroïdes ou l'injection de corticoïdes directement dans les lésions ;
  • sur la cryothérapie (du froid est appliqué sur les boutons), l'utilisation de laser ou la voie chirurgicale pour éliminer les lésions.

Pour les formes généralisées, des médicaments sont administrés par voie orale :

  • des anti-inflammatoires non stéroïdiens ;
  • des rétinoïdes (produits dérivés de vitamine A, utilisés classiquement pour traiter l'acné) ;
  • de la cyclosporine, un médicament qui tempère les réactions immunitaires ;
  • la dapsone (Disulone®), un médicament contre la lèpre, est parfois employée.