Sommaire

 

La dyshidrose, un eczéma bulleux.

La dyshidrose est un eczéma bulleux dans lequel les vésicules siègent aux faces palmaires et latérales des mains et des pieds.

Il s'agit d'une affection chronique progressant par poussées, parfois entrecoupées de périodes de rémission partielle. Habituellement, la dyshidrose évolue lentement sur plusieurs mois.

Les lésions qu'entraîne la dyshidrose empêchent les malades de se servir de leurs mains ce qui a un important impact psychologique.

Origines de la dyshidrose

La dyshidrose pourrait être due à une hypersudation (excès de transpiration) qui pourrait elle-même découler :

  • d'un stress trop important ;
  • d'un excès de soleil ;
  • d'une mauvaise hygiène ;
  • de mycoses.

Une mauvaise oxygénation de la peau est également mise en cause et en particulier la macération dans la sueur et le fait de travailler en milieu humide. Il s'agirait dans tous les cas d'un facteur favorisant ou aggravant de la dyshidrose.

Enfin, il est parfois possible de lier la dyshidrose à un facteur génétique (dermatite atopique) ou à une allergie aux métaux (eczéma de contact) tels que le chrome, le cobalt ou le nickel.

L'allergie au nickel, notamment, concerne 4,7 % des malades masculins et 42,6 % des femmes.

Le plus souvent la dyshidrose reste idiopathique (sans cause connue).

Symptômes de cet eczéma

Principaux symptômes

En tant qu'eczéma bulleux, la dyshidrose laisse apparaître des boursouflures aux zones touchées.

Ces vésicules sont :

  • soit prurigineuses (elles démangent) ;
  • soit douloureuses (notamment en cas de craquèlement de croûtes) ;
  • soit asymptomatiques.

En cas de démangeaisons, celles-ci précèdent l'apparition des vésicules.

Il s'agira de vésicules :

  • de moins de 1 mm ;
  • symétriques ;
  • opaques et incrustées dans la peau ;
  • contenant un liquide (sérum) qui peut entraîner la formation de croûtes qui, par la suite, se craquellent.

Le terme d'eczéma dyshidrosique est employé lorsque les vésicules se développent sur un érythème (peau rouge et gonflée) ou sur une zone déjà couverte de plaques, de squames.

Localisations

Ce sont les faces palmaires des mains et les faces plantaires des pieds qui sont touchées.

Au niveau des doigts ce sont les extrémités et les faces latérales qui sont concernées.

Bien qu'initialement petites, les vésicules que provoque la dyshidrose peuvent se rassembler pour former des lésions cutanées plus importantes.

Traitement de la dyshidrose

La dyshidrose est une maladie qui peut disparaître d'elle-même. Cependant, elle peut tout aussi bien resurgir de façon épisodique ou prolongée. Les récidives sont fréquentes.

Du fait de la multitude de variantes que présente cette maladie, la mise en place d'un traitement doit être effectuée au cas par cas.

  • Quoi qu'il en soit, le meilleur traitement de base consiste à conserver une bonne hygiène.
  • Des traitements à base de crèmes corticoïdes sont régulièrement proposés ainsi que divers types de traitements médicamenteux et antiseptiques.
  • La pratique consistant à percer une à une les vésicules pour les vider de leur liquide contribue à réduire sensiblement la douleur que peut occasionner la dyshidrose.
  • Une prise en charge psychologique, qui peut dans certains cas être menée par le dermatologue lui-même, est primordiale chez certains patients considérablement affectés sur le plan émotionnel.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l'eczéma

Sommaire