Sommaire

Soulager et guérir l'eczéma

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

L’eczéma (aussi appelé dermatite atopique) est une maladie inflammatoire de la peau qui gratte. Il s’agit d’une atopie, c’est-à-dire d’une réaction aux allergènes de l’environnement comme les pollens, les polluants ou les microbes, de la même manière que la rhinite allergique, l’asthme ou la conjonctivite.

1. Comment reconnaître l'eczéma ?

L’eczéma apparaît toujours sur une peau trop sèche. Il forme des plaques rouges, sèches ou suintantes, qui pèlent et qui grattent.

Les endroits privilégiés où l'eczéma apparaît sont les plis des coudes, des genoux et du cou, mais il peut se situer n’importe où. La localisation de la plaque permettra alors de comprendre le type d’eczéma et d’expliquer la raison sous-jacente à sa sortie.

Ne confondez pas l’eczéma avec :

  • du psoriasis, dont les plaques sont plus épaisses et en règle générale ne grattent pas ;
  • des champignons, dont les plaques sont bien arrondies avec des pustules (boutons blancs) en périphérie de l’anneau.

2. Soulagez la crise eczémateuse

Soulager la crise se fait toujours en deux temps : réparer la peau trop sèche et apaiser l’inflammation.

Rendez votre peau plus étanche

La peau sèche se comporte comme un buvard trop poreux. Il faut donc la rendre plus étanche :

  • Utilisez des gels douches sans savon, sans parfum.
  • Restez moins de 5 minutes sous la douche.
  • Ne prenez qu'une seule douche par jour, voire moins l’hiver.
  • N'utilisez ni lingettes ni gants de crin, rien qui décape.
  • N'utilisez pas de produits de toilette intime, uniquement de l’eau.
  • Hydratez votre peau tous les jours, même si vous vous douchez un jour sur deux. Du plus hydratant au moins hydratant, on utilisera du cérat, du baume, de la crème, du lait ou de l’huile. Les huiles végétales à privilégier sont celles de bourrache, de jojoba, de calendula et de calophylle.

Apaisez l’inflammation

Il existe deux molécules allopathiques pour apaiser l’inflammation de l’eczéma : la cortisone en crème et le protopic.

  • La cortisone : elle est sans danger en crème, mais elle a mauvaise réputation car on lui reproche de ne pas guérir l’eczéma. C’est vrai, car il faut d'abord chercher à comprendre les facteurs déclenchant pour empêcher la récidive. Appliquez la cortisone une fois par jour jusqu’à disparition parfaite de la plaque. Elle peut s’appliquer ensuite deux fois par semaine sur les zones à risque en prévention de la récidive.
  • Le protopic : c'est une molécule dont l’usage est réservé aux pédiatres et aux dermatologues.

Ces molécules ne sont délivrées que sur ordonnance. En cas d’eczéma important, vous devez consulter un médecin.

Vous pouvez toutefois soulager les démangeaisons intenses en mélangeant dans un flacon de 30 ml :

  • 25 gouttes d’huile essentielle (HE) de patchouli ;
  • 20 g d’HE de gingembre ;
  • 15 g d’HE de millepertuis ;
  • 20 ml d’huile de calophylle et de jojoba.

Agitez énergiquement le flacon et appliquez un peu de cette préparation sur les zones à traiter jusqu'à 6 fois par jour pendant environ une semaine.

3. Prévenez la récidive

La prévention de la récidive de l’eczéma comprend deux dimensions :

  • hydratez votre peau tous les jours (évitez les crèmes hydratantes classiques et utilisez une texture huileuse, comme l’huile d’amande douce, le beurre de karité, l’huile de calphylle, etc.)
  • identifiez le facteur principal déclenchant la crise eczémateuse.
    • L'eau : restez le moins longtemps au contact de l'eau.
    • Les vêtements : préférez porter des matières comme le coton, jamais de laine ni de vêtement technique. Pour éviter les frottements et les irritations provoquées par les coutures et les étiquettes, mettez vos vêtements à l'envers et utilisez des pansements isolants hydrocellulaires.
    • Le soleil : dans 90 % des cas, le soleil apaise l’eczéma. Pour les 10 % restants, le soleil cause une réaction allergique qui est la cause de l’eczéma ; si vous êtes dans cette situation, appliquez de la crème solaire indice 50 dès le matin et tous les jours.
    • La sueur : mangez peu sucré, et prenez des compléments alimentaires à base de soufre et de zinc.
    • Les cosmétiques : prenez garde aux parfums, gels douche et shampoings classiques, qui sont trop décapants. Préférez des produits sans parfum.
    • Le vent et le froid : ils dessèchent la peau. Utilisez des crèmes très épaisses pour faire écran.
    • En gemmothérapie, on utilise les macérats de bourgeons d’orme en cas d’eczéma suintant, les macérats de bourgeons de cèdre du Liban pour l’eczéma sec et les bourgeons de cassis pour l’eczéma allergique.

    Limitez tout ce qui détériore la flore digestive

    • Les antibiotiques : pour éviter d’avoir à y recourir, lavez-vous les mains, nettoyez votre nez avec des spray à l’eau de mer, et prenez des compléments alimentaires à base de fer, de manganèse et de cuivre tout l'hiver.
    • Une alimentation trop sucrée : évitez le miel, les sodas, sirops, bonbons et gâteaux. Réduisez le pain et les pâtes, et consommez de la farine complète.

    Une flore digestive détériorée nécessite d'être soignée. Pour réparer votre flore digestive :

    • Éliminez les mauvaises levures en utilisant l'allopathie (traitement anti fongique oral), l'homéopathie (dilution de monilia) ou la phytothérapie (ail, huile de pépins de pamplemousse).
    • Prenez les bonnes levures : les levures probiotiques, comme la souche lactobacillus rhamnosus GG.
    • Prenez des prébiotiques : mangez des fruits et des légumes tous les jours.
    • Éliminez les mauvais corps gras : diminuez les produits laitiers, la charcuterie, la cuisine industrielle.
    • Choisissez les bons corps gras : du vrai beurre cru, jamais cuit, de l'huile d’olive pour cuisiner, et de l'huile première pression à froid pour les assaisonnements (deux cuillères à soupe par jour).

4. Prévenez les complications de l’eczéma

Les principales complications sont au nombre de quatre.

  • La petite taille : c’est la nuit que le corps fabrique l’hormone de croissance. Une nuit agitée par le grattage réduira la production de cette hormone, d’où la petite taille des enfants atopiques.
  • Les allergies de contact ou alimentaires : 40 % des adultes et 30 % des enfants ont une allergie en plus de l’eczéma. La porosité excessive de la peau favorise les eczémas de contact, et la porosité excessive du tube digestif favorise les allergies ou les intolérances alimentaires.
  • Les surinfections : à cause de l’eczéma, l’équilibre écologique de la biodiversité cutanée se raréfie, ce qui peut favoriser l’apparition de champignons sur la tête, ou de staphylocoques sur le reste du corps.
  • L'estime de soi : un patient qui souffre pendant plusieurs années d’eczéma risque d’avoir une estime de lui-même dégradée, le rendant encore plus sensible au stress. Un travail en biodécodage peut permettre de comprendre l’origine du problème et d’éviter les récidives tout en solutionnant durablement le problème.

Toutes ces complications sont prévenues par un traitement adapté et efficace de l’eczéma et surtout de ses causes.